Créez votre « She-Shed » en 7 étapes faciles et PEU coûteuses

Le « She‑Shed » est un endroit destiné au repos, où vous pouvez pratiquer vos passe‑temps favoris et laisser derrière vous les tracas de la vie quotidienne.

Voilà un endroit dont vous rêvez, mais vous avez l’impression qu’il s’agit plutôt d’un rêve inaccessible ?

Et si on vous annonçait que votre She‑Shed, il existe déjà, et qu’il se trouve... dans votre propre cour ?

Eh oui, Mesdames – parce qu’on s’adresse à vous d’abord, même si votre conjoint pourrait être intéressé par le projet – votre refuge idéal pourrait se matérialiser, avec un peu de temps et de planification.

She shed

La solution est simple : votre cabanon ou votre mini‑garage.

Voilà un espace sous‑utilisé par la plupart des gens, qui y stockent des outils saisonniers ainsi qu’une panoplie d’effets dont ils se servent rarement, voire pas du tout.

Et si vous laissiez partir ces objets et que vous utilisiez cet espace pour vous reposer ?

Le projet vous allume ? Il n’en tient qu’à vous de le réaliser, et pour vous aider à le planifier, nous avons dressé une petite liste d’idées et d’inspirations !

AVANT TOUT : Chaque municipalité a un règlement différent, et certaines restrictions peuvent s’appliquer à votre situation. Avant de vous lancer, assurez‑vous de bien connaître les règles et d’obtenir tous les permis nécessaires !

Un espace à redécouvrir

Au fil du temps, on accumule une foule d’objets – parfois en double – et un endroit qui nous paraissait plutôt spacieux finit par paraître petit.

Pourtant, ce n’est pas le cas, et un peu de ménage peut vous aider à y voir plus clair !

Vous l’aurez deviné : la première étape du projet… c’est de ranger les choses et de revoir votre espace d’entreposage.

L’organisation jusque dans le ménage

Avant de vous lancer, évaluez la manière dont vos choses sont rangées. Pourriez‑vous mieux organiser votre espace ?

Il y a toujours des façons astucieuses d’agrandir une pièce de l’intérieur, par exemple en utilisant l’espace sur les murs, au plafond, sous les escaliers, etc.

Si votre espace ne peut être optimisé davantage, alors voyez s’il y a un autre endroit dans votre maison où vous pourriez déplacer quelques objets.

Pour que votre ménage soit efficace, nous vous proposons de trier vos effets et de les classer dans trois catégories :

  1. Ce que vous conserverez
  2. Ce que vous vendrez
  3. Ce que vous donnerez

À la base d’un projet réussi : la planification

Pour anticiper d’éventuelles embûches, et pour éviter les débordements en ce qui a trait à vos finances, il faut planifier votre projet.

On dit qu’il faut passer 90 % de votre temps à planifier et seulement 10 % à prendre action !

Mais, avant de commencer à planifier quoi que ce soit, commencez par vous accorder un moment de rêverie.

Après tout, ce projet en est un pour vous, alors aussi bien réfléchir à ce que vous aimeriez ! Tentez de bien visualiser votre refuge : vous pourrez ainsi cerner vos besoins et vos envies.

En établissant à l’avance un budget, et en connaissant bien les dépenses qui seront encourues pour votre projet, vous pourrez planifier un peu d’argent supplémentaire en prévision des imprévus (10 % du coût du projet devrait suffire).

C’est aussi le moment de penser aux contraintes logistiques (quantité d’espace disponible, par exemple).

Dessinez un croquis de votre She‑Shed, et indiquez une date de réalisation sur votre calendrier : cela vous motivera à coup sûr !

1. Évaluation de votre espace

Avant de vous lancer dans les rénovations, vous devez connaître les dimensions de votre espace. Armez‑vous d’un ruban à mesurer et... mesurez et notez tout ! Longueur, largeur, profondeur, poutres, conduits pour le chauffage, autres obstacles...

Vous transformez un mini‑garage ? Pensez à vérifier vos fermes de toit; peut‑être pourriez‑vous y stocker quelques items.

Votre projet nécessite‑t‑il de la plomberie et de l’électricité ? Si oui, assurez‑vous que les installations sont présentes et fonctionnelles.

2. Inspecter pour prévenir

Pensez à inspecter votre futur She‑Shed, de façon à repérer d’éventuels problèmes. Vérifiez :

Les fondations.

L’isolation.

La toiture.

Maintenant, vous devriez avoir une idée assez claire de votre projet. Les coûts de construction ou de rénovation, de même que le temps d’installation, devraient être des variables connues. Ça signifie que vous êtes prête à passer aux choses sérieuses !

Mettre un peu de vous dans votre She‑Shed

Vous êtes rendue à l’étape la plus excitante : la personnalisation de votre futur She‑Shed, de façon à le rendre unique. Voici quelques éléments à ne pas perdre de vue pour créer un espace parfait pour vous !

Inside a she shed

1. Créer une atmosphère

Que préférez‑vous : le style victorien, ou le style rustique ?

Les lignes épurées du style contemporain, ou le style champêtre ?

L’important est de choisir un look qui vous ressemble et dans lequel vous vous imaginez décrocher de votre vie quotidienne. Gardez toutefois en tête que votre She‑Shed devra s’harmoniser avec le reste de votre propriété.

2. Il en faut bien peu pour transformer une pièce

Parfois, il faut bien peu pour changer complètement l’allure d’une pièce. Si votre budget est plutôt limité, alors sachez qu’une simple couche de peinture fraiche aura un effet absolument transformateur !

Si votre budget vous permet quelques excès, alors pensez à ajouter quelques fenêtres ou un puits de lumière. La lumière naturelle est absolument magnifique et a plusieurs bienfaits pour l’organisme.

Dans tous les cas, essayez de privilégier la répétition plutôt que la quantité d’éléments architecturaux différents. Vous pourrez ainsi créer un effet d’ensemble très apaisant.

3. Pour une pièce qui a une âme

C’est probablement ce qui fait la différence entre un endroit inanimé, et un endroit chaleureux : l’utilisation d’objets ayant une histoire.

En plus, vous économiserez au passage ! Faites le tour de votre maison et récupérez quelques objets dont vous ne vous servez plus, ou qui encombrent certaines pièces.

N’oubliez pas de jeter un œil au sous‑sol, dans ces boîtes de rangement qui datent d’une autre époque; vous y trouverez peut‑être quelques objets ayant appartenu à un membre de votre famille maintenant disparu...

Inside a she shed

La plupart des objets peuvent de toute façon être restaurés, et ne demandent que quelques retouches. Si vous avez déjà fait un grand ménage dans votre maison, alors les marchés aux puces et les antiquaires sont des endroits à privilégier !

4. Un endroit habité

Certes, votre She‑Shed ne sera pas le lieu où vous habiterez toute la journée. Cependant, pour que vous ayez envie de vous y reposer, il vous faut créer une atmosphère chaleureuse et douillette. Pour ce faire, disposez‑y quelques objets et activités afin que, lorsque vous voudrez vous détendre, tout soit déjà sur place. Réfléchissez aux activités que vous aurez envie de pratiquer et stockez tout le matériel nécessaire dans votre She‑Shed : peinture, pinceaux, toiles, nécessaire à bricolage, perles, jeux de cartes, couvertures, livres...

Décorez à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur !

Utilisez la nature pour créer une petite oasis : installez une chaise berçante à l’ombre de cet arbre, et accrochez‑y quelques mangeoires pour les oiseaux. Créez des plates‑bandes ou installez quelques pots de fleurs et d’herbes aromatiques. Ajoutez une petite fontaine...

Laissez‑vous inspirer par vos envies et surtout, donnez‑vous du temps ! Votre She‑Shed se transformera au gré des ans, un peu comme vous, et un jour, vous pourrez dire que vous avez un refuge à votre image dans votre cour arrière.

Inside a she shed

5. Bien‑être et confort

Un espace de bien‑être et de confort, voilà ce que vous cherchez à créer. Il est donc d’autant plus important que vous portiez attention aux détails. Qu’est‑ce qui vous rend heureuse ?

Ajoutez quelques cadres au mur qui vous rappelleront de beaux moments, et assurez‑vous que tout ce qui vous fait du bien se trouve dans votre She‑Shed : CD de musique, livres sur le bien‑être, chandelles, diffuseur et huiles essentielles, doudous réconfortantes...

Inspirez‑vous de ce que font les autres

Certains sites comme Pinterest et HOUZZ regorgent d’idées et de conseils. Vous y trouverez quantité d’informations; il s’agit d’un bon endroit pour vous inspirer.

Un espace lumineux grâce à… une porte de garage !

Lorsqu’on parle d’augmenter la luminosité d’une pièce, on pense souvent aux fenêtres ou aux puits de lumière.

Mais il existe aussi des portes de garage entièrement vitrées qui permettent de faire pénétrer beaucoup de lumière naturelle dans une pièce.

Chez Portes de garage Universelles, de telles portes panoramiques existent et peuvent s’adapter à tous les espaces, puisqu’elles sont aussi petites que 4 pieds de largeur par 6 pieds et 6 pouces de hauteur !

She shed with an all-glass garage door

Notre porte de garage California est un véritable ajout design pour votre projet et, grâce à sa versatilité, elle s’agence parfaitement à tous les styles.

Sa structure en aluminium se fait dans une douzaine de couleurs, en plus des traditionnels noir sexy et blanc éclatant.

De même, plus d’une vingtaine de choix de verres s’offrent à vous, du Satiné Noir au Teinté Bronze en passant par le Teinté Bleu Arctique et les classiques Clair et Satin.

Les experts qu’il vous faut

Contactez‑nous au 450-464-8056 pour en savoir davantage sur nos portes de garage et nos services. Nous nous ferons un plaisir de vous guider parmi nos portes de garage afin que vous trouviez le modèle qu’il vous faut !

Nous pouvons également installer ou remplacer votre ouvre‑porte de garage électrique. Situés à St‑Mathieu‑de‑Beloeil, nous desservons les alentours, Beloeil, St‑Bruno, Ste‑Julie, Longueuil et plusieurs autres.

Vous pouvez aussi nous écrire pour obtenir une soumission, sans engagement de votre part. Nous avons mis à votre disposition un album de photos pour vous inspirer dans votre projet, et nous avons créé un Centre de Design afin que vous puissiez tester quelques portes de garage virtuellement. De quoi vous donner une meilleure idée de ce que vous recherchez !

Étiquettes

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.